Recevez gratuitement mon guide "Comment mettre en place un couple BDSM sans douleur"
Un ebook pour tous les couples qui veulent une belle relation
Un ebook réservé à ceux qui veulent satisfaire leur conjoint
Votre couple est déjà dans le BDSM et vous ne savez pas encore.
Sans cravache ni douleur vous pouvez aller plus loin et rendre jaloux tous les autres couples que vous connaissez, grâce au BDSM, sans cuir et pour longtemps.

Soumission publique à votre dominatrice

Soumission publique à votre dominatrice

Peu importe le nombre d’heures que vous et votre soumis avez passé dans votre chambre à pratiquer le BDSM, il se peut que vous ayez toujours le besoin ou l’envie de contrôler votre soumis en public. Ce n’est pas quelque chose d’inhabituel ; une domina et un soumis peuvent, par tous les moyens, sortir le BDSM de leur chambre.

Apparaître en public en tant que soumis peut être nouveau pour un soumis et c’est pourquoi une dominante doit former et donner des leçons à son soumis pour agir en public

Soumission et non correction

Lorsqu’il est en public, un soumis doit toujours agir de manière à ce que sa dominatrice ait l’air bien. Il peut avoir l’impression que la maîtresse ne prend pas une décision parfaite dans tous les sens du terme, mais en tant que soumis, son travail n’est pas de souligner ses erreurs mais de la suivre à tout moment. La dominatrice peut ne pas être parfaite mais ce qu’elle dit ou ordonne est sa volonté et doit être suivie.

Communiquer

Avant de sortir le BDSM en public, asseyez-vous pour discuter avec votre soumis. Dites-lui que vous voulez essayer et apprendre ce qu’il ressent à ce sujet. Voyez s’il y a des aspects qu’il voudrait voir inclus ou exclus. Communiquez honnêtement sur vos attentes. Il se peut qu’il ne soit pas d’accord avec tout ce que vous dites, mais le BDSM consiste à repousser les limites. Parlez-lui et assurez-lui qu’il faut y aller doucement au début pour qu’il puisse apprendre en cours de route.

Jouets en public

Lorsque vous sortez un soumis en public, vous pouvez lui faire porter des jouets tels que l’équipement de chasteté masculine. Un tel jouet ne révèlera rien aux personnes qui vous entourent, mais votre soumis sentira tout de même que c’est lui qui doit obéir.

Modifiez les mots et les phrases

Lorsque vous êtes en public, les mots ou les noms que vous utilisez pour vous interpeller peuvent être modifiés si l’un de vous se sent bizarre. Vous pouvez intégrer des mots et des phrases tels que “Peut-être je dois”, “Merci” et “S’il vous plait” dans votre conversation avec une dominatrice. Même si cela peut être inconfortable pour vous au début, vous finirez par vous sentir bien.

Toujours être aux commandes

Enfin, votre soumis devrait toujours agir d’une manière qui vous dépeint comme une dominante. Il doit vous suivre lorsque vous marchez. Un soumis doit toujours rester aussi proche que possible d’une maîtresse, en étant toujours à sa disposition et en attendant ses ordres. Ces mouvements sont subtils mais ont un effet lorsqu’il s’agit de définir les rôles dans une relation BDSM.

Encore une fois, le fait d’aborder vos fétiches et vos kinks peut être nouveau pour l’un ou l’autre d’entre vous, surtout pour un(e) soumis(e). Parlez-leur et entraînez-les aussi souvent que possible. Dites-lui ce que vous attendez de lui. Cela commencera lentement mais sûrement à affecter leur comportement et leurs habitudes, ce qui, à son tour, conduira à profiter de votre relation en public sans aucune pression sur une dominatrice ou un soumis.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *